Solidaires:
« Hassan Diab est innocent et n’a pas participé à l’horrible attentat de la rue Copernic »


Dix ans d’enfer pour Hassan Diab. Il est temps de réformer la justice française

« Après 3 ans d’enquête, les juges d’instruction dans l’affaire de l’attentat devant la synagogue de la rue Copernic à Paris, en 1980, ont conclu qu’il était probable que Hassan Diab, poursuivi dans cette affaire depuis près de 10 ans, se trouvait au Liban à cette période. Ils ont également affirmé qu’il était peu vraisemblable qu’il soit l’homme qui a posé la bombe devant la synagogue.

« Alors que l’enquête initiale visait des groupes français d’extrême droite, les éléments désignant Hassan Diab comme coupable proviennent de renseignements fournis par des pays étrangers qui, toujours selon les juges d’instruction, « fourmillent de contradictions et d’inexactitudes ». Pour toutes ces raisons, ils ont prononcé un non-lieu permettant à Hassan Diab de sortir de la prison de Fleury-Mérogis où il est détenu depuis 3 ans.

« Le non-lieu qui vient d’être rendu ne fait que confirmer ce que Hassan Diab et son comité de soutien, dont fait partie Solidaires, répètent depuis une dizaine d’années: il est innocent et n’a pas participé, ni de près ni de loin, à l’horrible attentat de la rue Copernic. Il était au Liban en 1980, et ni son écriture, ni ses empreintes digitales et palmaires, ni sa corpulence, ni son âge ne correspondent à ceux du suspect. Le dossier est vide. »

Le communiqué complet:
https://www.solidaires.org/Dix-ans-d-enfer-pour-Hassan-Diab-Il-est-temps-de-reformer-la-justice-francaise